Comment rester heureux ?

Partager sur
LinkedIn
Facebook
Twitter

Tu es parvenu à devenir maître de toi-même et à construire une vie qui te comble. C’est une excellente nouvelle ! Un nouveau challenge te fait désormais face.

Le bonheur est une quête continue, de tous les instants. Son équilibre est précaire. Rester heureux est donc un vrai défi.

D’une part, l’adaptation hédonique tend à diminuer notre niveau de bonheur au fil du temps. D’autre part, le monde dans lequel nous vivons évolue en permanence et remet de facto en cause nos différents acquis, en bouleversant les équilibres subtils que nous étions parvenus à trouver et qui nous rendaient pleinement heureux.

Un bonheur durable passe à la fois par notre capacité à lutter contre la routine, à apprécier ce que nous avons, à faire preuve de flexibilité mentale et d’opiniâtreté pour nous adapter aux changements permanents, à voir le bon côté des choses.

Lutter contre l’adaptation hédonique

Le plaisir d’une victoire autant que la douleur d’une défaite s’estompent avec le temps. Cela est vrai, qu’il s’agisse du plaisir que nous éprouvons parce que nous venons de décrocher un travail intéressant, de l’accablement provoqué par une rupture amoureuse, du plaisir d’avoir acheté un appartement ou de la détresse éprouvée à l’annonce d’une maladie grave.

Ce phénomène s’appelle l’adaptation hédonique. Cette faculté est essentielle, car elle nous permet par exemple de récupérer psychologiquement après un événement grave comme la mort d’un proche. Mais cette faculté de récupération a un coût. Nous nous adaptons également aux événements positifs, si bien que le bonheur tend à diminuer avec le temps. L’adaptation hédonique est donc un obstacle à un bonheur durable.

Pour m’affranchir de cette difficulté et rester heureux, j’utilise deux techniques. La première consiste à diversifier mes expériences, à rester ouvert aux surprises et aux occasions nouvelles pour éviter d’être gagné par la routine.

La seconde technique consiste à m’efforcer d’apprécier ce que j’ai. Pour cela, je savoure pleinement les instants du quotidien. J’exprime souvent ma gratitude pour ce que j’ai : ma famille, mes amis, la santé, le fait de pouvoir contempler la beauté de la nature… Il ne peut en effet y avoir de bonheur durable sans conscience du bonheur.

S’adapter aux changements permanents

Le monde dans lequel nous vivons est mouvant. Tout évolue en permanence autour de nous : l’arrivée d’un nouveau manager dans notre entreprise, le départ d’un ami proche à l’autre bout du monde, la mort d’un être cher, un licenciement, une guerre, une pandémie… Tous ces changements continus viennent perturber le subtil équilibre que nous avions réussi à trouver et qui nous permettait d’être heureux.

Beaucoup de personnes souffrent de ces changements et cela se retranscrit souvent par la phrase : « C’était mieux avant ! »

Telle l’eau, l’esprit est capable de réagir de façon appropriée aux situations changeantes.

Pour surmonter cette difficulté et rester heureux, j’utilise une nouvelle fois deux techniques. La première consiste à faire preuve de souplesse (flexibilité mentale) et d’opiniâtreté pour m’adapter aux changements continus de mon environnement.

La seconde technique consiste à concentrer mon attention sur les éléments positifs amenés par les différents changements. Dans chaque événement, il y a en effet du positif et du négatif (cf. Article « Maîtriser ses jugements » ; Chapitre « Penser de manière constructive »).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conseil & Mentoring - Business to Happiness

Mes conseils pour réussir au quotidien